Next Event in:
+ +
41 days
7 hours
38 minutes
33 seconds

Trottman.C_MINI

Catherine Trottmann

mezzo soprano

 

Catherine Trottmann obtient un master du Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris en 2014. Elle passe ensuite une saison dans la troupe du Wiener Staatsoper, marquée notamment par ses débuts dans le rôle de Flora dans La Traviata.

Très tôt remarquée pour la richesse de son timbre et son investissement scénique, elle remporte le premier prix au concours de l’UPMCF en 2011, le prix des amitiés lyriques en 2012, le second prix et prix spécial de l’ADAMI au concours d’Arles en 2013, le deuxième prix et le prix jeune espoir au Concours des Symphonies d’Automne en 2015.

Elle est nommée révélation lyrique de l’ADAMI 2015.

Interprète de musique sacrée, elle est invitée en 2009 en Russie par le Nouvel Orchestre Philharmonique de Moscou pour chanter l’Oratorio de Noël de Saint-Saëns. En 2012 on a pu l’entendre dans Le Roi David d’Honegger à la salle Pleyel et à Notre-Dame de Paris, et dans le Requiem de Durufé dirigé par Pierre Cao. En 2013, elle est mezzo solo dans la Messe en Ut de Beethoven à l’Opéra d’Avignon.

En 2014 elle a chanté au Palais Garnier pour la création française d’Illusions perdues de Leonid Desyatnikov avec le ballet du théâtre Bolchoï.

Elle se produit régulièrement  en récital de lieder et mélodies dans des festivals tels que le festival d’Aix en Provence (« Viardot la liberté »), Pablo Casals, Saou chante Mozart, Les vacances de Monsieur Haydn, Musica Nigella, Festiv’Arles, festival d’Auvers sur Oise, Annecy classic festival, etc…

Mais sa personnalité dramatique la porte surtout vers l’opéra, qu’elle interprète « dans un jeu tout en puissance, avec une présence assurée, le sens du drame, et un timbre d’une belle richesse » (ResMusica, 2012).

En 2011 elle fait ses débuts sur scène dans le rôle de l’enfant dans L’Enfant et les sortilèges de Ravel à Paris, œuvre qu’elle reprend avec l’Orchestre national d’Ile de France sous la direction de David Levi à la salle Pleyel, puis comme doublure au Festival d’Aix en Provence. Par la suite, elle chante le rôle de Siebel dans Faust de Gounod dans une mise en scène de Paul-Emile Fourny. Elle interprète Das Stubenmädchen dans  Reigen de Boesmans à la Cité de la Musique, puis Ramiro dans La Finta Giardiniera de Mozart, mise en scène par Emmanuelle Cordoliani, et à l’Opéra de Metz, elle est à l’affiche de Die Zauberflöte de Mozart puis de Hänsel und Gretel de  Humperdinck (Hänsel).

En 2014/15 Catherine Trottmann a participé à la création du Petit Prince de Michaël Levinas (rôle de la Rose) en tournée notamment à l’Opéra de Lausanne et de Lille,  au Théâtre du Châtelet et au Grand Théâtre de Genève.

Cette saison elle  a chanté le rôle de Tisbé dans Cenerentola à l’opéra de Lausanne, puis de Zaida dans Il Turco in Italia de Rossini et interprèté Le Songe d’une nuit d’été de Mendelssohn aux côtés des Orchestres de Lyon  puis de  Lorraine.

Académie Festival des Arcs / création Harvest