Next Event in:
+ +
105 days
8 hours
51 minutes
20 seconds

© David Santini

Anne Le Bozec, Lied et accompagnement vocal

Son piano est décrit comme doué d’âme, parlant, élégant, d’une éloquence limpide.
Née au sein d’une famille éprise d’arts, Anne Le Bozec vient dès sa prime enfance à une large pratique artistique. Musique, mais aussi dessin, création plastique, littérature et poésie l’accompagnent en permanence.
Son intérêt premier pour une pluralité de formes artistiques se retrouve dans le parcours qu’Anne Le Bozec effectue au concert et en tant que pédagogue. Pianiste évidemment, mais musicienne avant tout aimantée par le partage : celui, évident, de la musique de chambre avec tous instruments ; celui, bouleversant, du texte poétique par la mélodie et le Lied ; celui du dramaturge par une constante réinvention de l’orchestre au piano, notamment dans l’oratorio et l’opéra ; et de multiples appels depuis le piano vers la danse, le mime, le cinéma muet.
Parmi le vaste répertoire qu’elle a abordé avec de nombreux chanteurs, il y eut les soirées Schubert, Wolf, Mahler, Brahms et Schumann avec les baryton Philippe Huttenlocher, Christoph Sökler, Konstantin Wolff, Christian Immler, l’alto Janina Baechle ; le portrait Rilke avec la soprano SunHae Im ; l’exploration Hölderlin avec la soprano JaeEun Lee ; les pèlerinages franco-scandinaves avec la soprano Karen Vourc’h ; les Salons de Pauline Viardot et un miroir Ravel-Roussel-Zemlinsky avec la soprano Sabine Devieilhe ; les Shakespeare songs et les mélodies de Charles Ives avec la mezzo Isabelle Druet ; l’aventure des Canticles de Britten avec le ténor Cyrille Dubois ; un large éventail de musiques méditerranéennes avec les sopranos Assumpta Mateu, Olga Pitarch, le contre-ténor Xavier Sabata ; l’intégrale de l’oeuvre vocale d’Olivier Messiaen avec Catherine Hunold, Gaëlle Arquez, Laura Holm, Marie-Laure Garnier ; l’onirisme des 1001 Nuits avec la soprano Amel Brahim-Djelloul ; les grands Lieder de Wagner, Strauss et Liszt avec la soprano Kelly God ; les mélodies de Chopin et Szymanowski avec la soprano Urszula Cuvellier ou la mezzo Anna Krawczuk ; le mélodrame germanique avec le baryton Roland Hermann ; Herodiade de Hindemith d’après Mallarmé avec la comédienne Marie Lenoir ; l’épopée de la Belle Maguelone avec le baryton Thomas Dolié et le comédien Didier Sandre ; une exploration sans limites du répertoire des musiques de la Grande Guerre avec la soprano Françoise Masset et le baryton Marc Mauillon ; toujours avec Marc Mauillon, les mélodies de Fauré et de Debussy ; Duparc, Poulenc et Magnard avec le baryton Didier Henry.
La musique de chambre instrumentale n’est pas en reste, comprenant l’intégrale des Sonates de Beethoven avec le violoncelliste Alain Meunier, mais aussi les sonates pour violoncelle de Fauré, Debussy, Magnard, Cras, Vierne, Koechlin, Bach, Brahms, Schulhoff, Hindemith, Zemlinsky et bien d’autres ; une vision exhaustive du répertoire pour flûte et piano avec la flûtiste Sandrine Tilly ; des soirées Mozart-Schubert avec le pianiste Christian Ivaldi ; le défi du deux pianos avec Flore Merlin ; les sonates de Beethoven, Roussel et Schmitt avec la violoniste Hélène Collerette ; maints voyages avec les quatuors à cordes Ardeo, Akilone, Navarra ; et la littérature de sonate, trio et quatuor avec de nombreux partenaires tels que les violonistes Nicolas Dautricourt et Olivia Hughes, les altistes Louise Desjardins, Violaine Despeyroux, Lise Bertaud, les violoncellistes Yan Levionnois, Emmanuelle Bertrand, les clarinettistes François Sauzeau et Pierre Génisson ; et encore bien d’autres magnifiques artistes.
Nombre de ces programmes ont fait l’objet d’une parution en cd (labels BayerRecords, Hortus, NoMad, Carus, AmeSon, Maguelone, Le Palais des Dégustateurs, prochainement Harmonia Mundi) ou d’une retransmission radiophonique ou télévisuelle.
Elle a conduit de son piano en scène Pelléas et Mélisande de Debussy, l’Enfant et les Sortilèges de Ravel, sa propre lecture de St François d’Assise de Messiaen. Elle joue avec choeur l’intégrale de l’oeuvre pour choeur et piano de Brahms, le De Profundis de Lili Boulanger, le Pèlerinage de la rose de Schumann, le Requiem allemand de Brahms. Des programmes avec danse ont éclos : création contemporaine avec le Hugo Wolf Projekt de Hans-Werner Klohe ; flamenco avec la danseuse Sharon Sultan.
La titulaire de nombreux prix en concours internationaux (dont Boulanger/Paris, Schubert und die Moderne/Graz, Hugo Wolf/Stuttgart) et du soutien de fondations culturelles de premier plan (Yamaha Music foundation of Europe, Bleustein-Blanchet, Stiftung Baden-Württemberg) avait débuté le piano au conservatoire de Tours, sa ville natale. Rapidement diplômée, elle intègre à seize ans le Cnsmdp, étudie auprès de Theodor Paraskivesco, David Walter, Anne Grappotte, et obtient les premiers prix de piano, musique de chambre et accompagnement vocal. Elle se perfectionne auprès de Hartmut Höll et Mitsuko Shirai à la Hochschule de Karlsruhe, y décroche le Konzertexamen de Lied, et complète sa formation via de nombreuses masterclasses avec notamment Dietrich Fischer-Dieskau, Julia Varady, Gundula Janowitz, Leonard Hokanson, Jean Koerner, ainsi que le mime Norman Taylor.
Elle enseigne depuis 2005 l’accompagnement vocal au Cnsmdp, classe où ce partage est au cœur d’une pratique de haut vol unissant chanteurs et pianistes. Elle a également dirigé durant cinq ans l’unique classe dédiée à la mélodie française en Allemagne, à la Hochschule de Karlsruhe. Elle co-dirige avec Alain Meunier les Fêtes Musicales de l’Aubrac.
Académie Festival des Arcs / création Harvest